Nouvelles

La gagnante du concours de beauté a été couronnée pour une vidéo twerking sur ses médias sociaux

Miss Papouasie-Nouvelle-Guinée a récemment été déchue de sa couronne à cause d'une vidéo TikTok dans laquelle elle twerk. Les critiques ont déclaré que cela révélait une culture profondément enracinée de misogynie et de sexisme qui existe dans le pays insulaire.



Lucy Maino, 25 ans, a partagé une vidéo d'elle-même en train de twerk sur son compte privé TikTok. Selon Le gardien , le clip a été téléchargé à partir de son compte privé et a ensuite été largement partagé sur les plateformes de médias sociaux. Cela a conduit à de vives critiques et à la cyberintimidation de Maino.

De nombreux critiques ont qualifié la danse de «inappropriée» et ont déclaré qu’il n’était pas convenable qu’un modèle de rôle réalise de telles vidéos.



La gagnante du concours de beauté a été couronnée pour une vidéo Twerking © Capture d'écran Facebook

Après le contrecoup, le comité de Miss Pacific Islands Pageant PNG (MPIP PNG) a pris position pour libérer Mme Maino, lauréate 2019 de Miss Papouasie-Nouvelle-Guinée de ses fonctions.



MPIP PNG a déclaré dans un communiqué: `` Après des discussions avec Mlle Maino la semaine dernière, MPIP PNG informe maintenant officiellement que le règne de Miss Papouasie-Nouvelle-Guinée couronnée en 2019 était terminé et que Mlle Maino a été libérée avec effet immédiat.

`` Le MPIP PNG se concentre sur le développement des jeunes femmes de manière holistique, en veillant à ce qu'elles se développent en termes d'universités, de conscience sociale, de développement personnel et d'exposition à un monde plus brillant et plus conscient des problèmes auxquels la PNG et la région sont confrontées '', ont-ils ajouté.



La gagnante du concours de beauté a été couronnée pour une vidéo Twerking © Instagram Lucy Maino

La décision de retirer la couronne à Mme Maino a été critiquée et les Nations Unies en Papouasie-Nouvelle-Guinée l'ont qualifiée de cas de cession à la cyberintimidation dans un message Facebook.

Avocate des femmes, a déclaré au Gardien , `` Le comité aurait pu mieux gérer la situation en décrivant d'abord la clause qu'elle a violée en tant que reine régnante ... Je pense qu'ils l'ont jetée sous le bus et ne lui ont pas donné une chance de sortir et de parler. Ce n’est pas la voie à suivre.

Qu'est-ce que tu penses? Faites-nous savoir dans la section commentaires ci-dessous.

Qu'en pensez-vous?

Démarrez une conversation, pas un feu. Publiez avec gentillesse.

Poster un commentaire